Galerie Picasso

30 septembre – 21 octobre

Ode à la liberté de Johu Thiam

Liberté Égalité Fraternité

Dans le cadre de la liaison « école-collège » et des ateliers de pratique artistique, une quinzaine d’élèves de 6e du collège Alfred Mézières de Jarny ainsi que les élèves de CM1/CM2 de l’école Alphonse Daudet de Giraumont ont réalisé un mur collaboratif et évolutif nommé « Ode à la liberté ». La liberté s’oppose à la notion d’enfermement ou de séquestration. L’homme libre est celui qui n’appartient pas à autrui, qui n’a pas le statut d’esclave. Il y a plusieurs manières d’approcher la notion de liberté individuelle et collective, chacun ayant ici proposé sa propre vision. Le mur « Ode à la liberté » est en constante évolution. Il laisse une large place aux personnes extérieures qui voudront le compléter avec leur propre interprétation de la liberté.

6 novembre – 22 décembre

André Nitschke Photographies

Vous êtes ici !

Véritable poumon commercial de la ville de Metz, le centre Saint-Jacques voit le passage quotidien de 4 000 à 8 000 visiteurs et ce depuis 40 ans.
André Nitschke, spécialisé dans la photographie de danse depuis 2012, y a réalisé un projet artistique inédit durant l’hiver 2015-2016. Armé de
son Nikon D610, il réalise une dizaine de sessions à l’ouverture du centre le matin, avec la complicité de quatorze danseurs professionnels issus de la scène contemporaine régionale. Le projet « Vous êtes ici ! » est né.

8 janvier – 23 février

Michel Jean-Nicolas Weiland Photographies

Les mémoires vivantes

À l’occasion d’une exposition photo organisée par le Syndicat des Initiatives de Courcelles-Chaussy, j’ai démarré une nouvelle série. Certains jeunes et sympathiques autochtones de Courcelles-Chaussy se sont formidablement associés à mon projet : photographier ces véritables mémoires vivantes dans l’intimité de leur humble demeure. C’est avec beaucoup de chaleur que j’ai été reçu chez eux… Ils m’ont non seulement ouvert la porte de leur chez-soi mais aussi de leur coeur.

8 janvier – 23 février

Compagnie Les oreilles et la queue

Sons d’Âges

Installation sonore et sculptée
Conception : Cécile Gheerbrant
Réalisation sonore : Xavier Jacquot
Sculptures : Antoine Halbwachs
Avec : Adelino, Anne-Élise, Charlotte, Denis, Emmanuelle, Florence, Jordan, Jules, Mathilde, Micha et Simone
Production : Compagnie Les oreilles et la queue. Co production Ville d’Ostwald (67) en partenariat avec l’EHPAD Siloê.

Cette exposition a été imaginée autour de la pièce La dernière bande de Samuel Beckett. Elle est le fruit d’une résidence d’actions artistiques de la Compagnie Les oreilles et la queue en mars 2017 à Ostwald.
Onze habitants et habitantes d’Ostwald y figurent. Ils ont entre 25 et 93 ans. Certains ont posé pour Antoine Halbwachs, d’autres ont participé à une conversation enregistrée en tête à tête avec Cécile Gheerbrant, souvent les deux…
L’échange a voyagé autour des thématiques de la pièce de Beckett et au delà. Au gré du vécu de chacun. Des sujets légers ont émergé : la naissance de l’amour, le couple, le regard porté sur le jeune homme, la jeune fille qu’on était, celui qu’il porterait sur nous s’il nous croisait aujourd’hui, le rapport au travail, les voyages… D’autres propos sont plus douloureux : la vieillesse, la mort, la maladie, les choix de vie, la migration… Tous sont d’une grande profondeur et renverront chaque visiteur à son propre rapport au monde, au temps, à l’autre…
Cécile Gheerbrant et Xavier Jacquot ont ensuite procédé à un collage sonore. Il est étonnant de constater à quel point en se rapprochant, les paroles de ces personnes de générations, de milieux différents, qui ne se connaissent pas, qui ne se sont pas concertées, prennent sens. Résonnent et raisonnent ensemble. S’opposent parfois mais toujours se complètent …
Et voilà quinze boucles à écouter en partie ou en totalité au gré de votre temps et de votre humeur. Chacune a pour titre une parole de La dernière bande. Chacune est comme la pièce d’un choeur qui nous chuchoterait un air d’humanité. Ou un air de Beckett…

« À cet endroit, en ce moment, l’humanité c’est nous, que ça nous plaise ou non. »
Samuel Beckett In En attendant Godot (Vladimir)

16 mars – 18 mars

23e Salon de l’Atelier artistique d’Homécourt Peinture, aquarelle et modelage

Vernissage le vendredi 16 mars 2018 à 18h30 avec remise des prix attribués par le jury. Visite du salon de 14h à 18h, samedi 17 et dimanche 18 mars 2018 – Entrée libre

20 mars – 20 avril

Roland Cura Photographies

Les Faux de Verzy – Silhouettes

Les Faux sont des hêtres tortillards poussant dans la forêt de la montagne de Reims sur la commune de Verzy. C’est un site exceptionnel car
depuis des années les scientifiques n’ont pas pu déterminer la raison de cette « folie tortueuse ». Les troncs et les branches partent dans tous
les sens, présentent des formes anthropomorphiques, des ressemblances avec des animaux réels ou fantastiques, suggèrent une certaine sensualité, une féérie. C’est cet aspect de silhouettes que j’ai décidé d’exploiter. On peut y voir, des têtes d’animaux, des corps entrelacés, etc. Suivez votre imagination.

15 mai – 30 juin

Jean-Luc Curabet Photographies

Les âmes égarées

Parfois apparaissent d’étranges êtres accompagnés de curieux petits objets peuplant nos rêves, façon Lewis Caroll. C’est le petit peuple des rêves. Rêve ou réalité ? Tellement ressenti que vous en devenez l’acteur principal, le personnage de votre hibernation quotidienne. Jean-Luc Curabet est un artiste autodidacte classé par la critique dans l’expressionnisme contemporain. Il dépeint un monde d’émotions, de cris et de douleurs, situé entre le réel et l’imaginaire. Jean-Luc Curabet a animé un atelier avec des élèves du collège Jean Burger de Moyeuvre-Grande en 2016-2017 autour du thème de la mémoire familiale. Certaines de ces oeuvres seront exposées conjointement, en écho à la démarche de l’artiste, à la recherche de nos liens concrets et oniriques avec nos racines.

2018-01-16T13:54:07+00:00